Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CERCLE DES AMIS DU VILLAGE BORMES LES MIMOSAS

#Bormes des moyens existent ... pour pallier la disparition des commerces de proximité !

15 Mars 2017 , Rédigé par CERCLE DES AMIS DU VILLAGE

Le caractère saisonnier du tourisme et les aménagements des grandes surfaces en périphérie ont modifié l'équilibre des commerces du village.

En 25 ans  les commerces de proximité se sont déplacés vers le Pin et les grandes surfaces du   Lavandou.

Le rôle des pouvoirs publics est de compenser les commerçants de cette perte liée à la modification de l'aménagement et des modifications de l'urbanisme de la commune. 

Plusieurs fonds de compensations (issus des taxes sur les Grandes surfaces) ont été mis en place pour aider les commerçants lésés à reconvertir leur activité. Ils servent à aider les commerçants impactés  par la présence des "grandes Surfaces"  ou autres aménagements (PLU) à la reconversion.

Pourtant, les collectivités locales peuvent s'appuyer sur des moyens financiers tels que la FISAC.

Plus récemment, lancées en mars 2016, dans un souci de revitalisation des centres ville, la Caisse des Dépôts, signe des contrats de financement  dans le cadre des conventions "Ville de demain" . 

A une échelle plus petite, elle intervient grâce à des conventions "Centres-bourg de demain" dans des territoires de plus petite taille.

La Fisac est un  Fond d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce (FISAC) qui a pour vocation de répondre aux menaces pesant sur l’existence des entreprises commerciales, artisanales et de services de proximité dans des zones rurales ou des zones urbaines fragilisées par l’évolution démographique ou par une situation économique particulièrement difficile.

La fragilité de l’existence de ces entreprises de proximité est liée notamment, selon les zones concernées, à la désertification de certains espaces ruraux, au développement de la grande distribution, en particulier à la périphérie des villes, et aux difficultés qui peuvent prévaloir dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

C'est de la responsabilité du Maire que d'activer ces fonds de reconversion.

"Cercle des Amis du Village"

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article